Poèmes/Textes

L’étoile.

L’étoile

Elle s’éteint à l’aube pour briller la nuit.

Son parcours la rend fébrile.

Pourtant sa lumière ne laisse pas paraître,

Son absence de raison d’être.

Déesse des arts,

Elle est féerique comme le Phénix.

Elle perce les brouillards,

Solide et profonde comme de l’onyx.

Cependant elle ne compte plus les fois,

Où par manque de foi,

Elle s’est frottée au néant,

Pour rejoindre l’au-delà.

Être ou paraître ?

Être ou ne pas être ?

Telles sont les questions qu’elle se pose

Avant de naître et disparaître.

Commentaires

commentaires

1 Comment

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.